Club des écoparents du Luberon
ateliers sur l'écologie au sein de nos maisons et pour notre famille, échanges et regroupements

Thèmes

air animation article atelier ateliers background bébé blog bonjour bonne bpa cadre

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Achats responsables et labels (8)
· Agenda (34)
· Air extérieur (2)
· Air intérieur (8)
· Alimentation (6)
· Changement de comportement (1)
· Cosmétiques (12)
· énergies (0)
· Etudes scientifiques (9)
· Jardin (1)
· Jouets (1)
· Législations, plans santé (1)
· Nanoparticules (1)
· Perturbateurs endocriniens (8)
· Pesticides (5)
· Pollution électromagnétique (3)
· Produits d'entretien (3)
· Recyclage et récupération, déchets (1)
· Revues de presse (6)
· Vêtements et textiles (1)
· Vie de l'association (12)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· NOUVEAU A PERTUIS : un bar à poussettes
· FORMATION : le ménage écologique comme service à la personne
· Un site de récup et bricolage pour Noel
· Fabrication de produits d'entretien naturels
· ATELIER : FABRICATION DE PRODUITS D'ENTRETIEN NATURELS

· le methylisothiazolinone (MIT)
· PRODUITS D'ENTRETIEN NATURELS A LA TOUR D'AIGUES
· ATELIER NESTING 2014
· reportage sur les produits d'entretien
· CONTENU DE NOS ATELIERS D'ECHANGES POUR LES FAMILLES
· Agenda Atelier Nesting au café poussette de Pertuis
· Aucun plastique n'est inerte : même le polypropylène !
· Fabrication de cosmétiques naturels
· Atelier nesting le 9 juin à Pertuis
· Attention au téléphone sans fil : quelques précisions

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· Récup, bricolo-déco
· Achetez sur Amazon.fr
· Bar à poussette de Pertuis
· Blog du bar à poussette de Pertuis
· Communiqué de presse
· Conseil et accompagnement, formation


Statistiques

Date de création : 15.05.2009
Dernière mise à jour : 07.10.2014
178articles


Témoignages

Publié le 07/10/2014 à 10:59 par clubecoparents Tags : bonjour

Bonjour à tous !

Jeudi 25 septembre, l'association Espace Nouvelles Solidarités a organiser dans ses locaux, en partenariat avec l'association ECOFORMATION84 , un atelier sur le thème "alimentation et contenants, quels impacts sur ma santé ?" Animé par Corine Flesia


Une première partie théorique a base d'échanges et de questionnement tel que "ce qui nous pousse à choisir et consommer tel ou tel produit, pourquoi ?..." , "sommes nous conscient de ce que nous mangeons?"," solutions pour mieux consommer ?" Ect ....

Puis une 2 eme partie mise en pratique avec pour mission de découvrir ce qui se cache derrière les noms barbares et numéros bizarre sur les emballage !

Et le meilleur pour la fin ! La fabrication d'une pâte à tartiner "fait maison" à base de chocolat fondu, poudre d'amande, de noisette et de lait ! Un délice qui a éveillé tous nos sens ...

Au total, ce sont 9 bénéficiaires qui ont participer à cet après midi riche d'informations et d'échanges d'expériences,  très interactif et réaliste sur tous points (car on sais bien que manger tout bio, local et équitable est quasiment impossible mais le but et de faire prendre conscience et de se donner quelques petits moyens qui feront un peu changer les mauvaises habitudes :) ).

Chacune est repartie avec son petit pot de Pâte à tartiner "maison" et l'envie de revenir pour de prochains ateliers ????.

Mariam de l'association Espace Nouvelles Solidarités (à Avignon)



Objet : "J'embellis mes cheveux au naturel"

Publié le 18/09/2014 à 11:55 par clubecoparents Tags : bonjour livre sommaire livres france

... en librairie le 19 septembre 2014

 

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution de J'embellis mes cheveux au naturelde Sylvie Hampikian et Alexandra Perrogon le 19 septembre.

Si vous souhaitez faire connaître ce livre ou l'acheter, voici le lien vers sa présentation sur le site de terre vivante :

 

http://boutique.terrevivante.org/librairie/livres/242/bien-etre/facile-et-bio/458-j-embellis-mes-cheveux.htm  

 

Les internautes peuvent y consulter le sommaire, feuilleter quelques pages du livre et en savoir plus sur l’auteur…


info transmise par Emilie (WECF France)

Pesti’home

Publié le 12/09/2014 à 10:07 par clubecoparents Tags : google chez background france société cadre animaux jardin

Pesti’home, l’étude sur les utilisations domestiques des pesticides

Le mot « pesticide » - de l’anglais « pest », « ravageurs » - désigne les substances et les préparations utilisées pour prévenir, contrôler ou éliminer les organismes jugés indésirables. Plantes, animaux, champignons sont détruits par leur action, lors d’usages agricoles mais aussi chez les particuliers. Ainsi, une partie des produits biocides ainsi que des antiparasitaires humains et vétérinaires, compte tenu de leur rôle, peuvent être considérés comme des pesticides, au même titre que les produits à usages agricoles, ou ceux destinés à l’entretien des espaces verts (produits phytopharmaceutiques). Si des études sont régulièrement menées sur l’exposition de la population aux pesticides à usages agricoles, aucune donnée représentative de la population française n’existe en revanche concernant l’exposition aux produits que vous utilisez chez vous, dans votre jardin ou encore pour traiter vos animaux.

 

L’étude Pesti’home

Le 3 juillet 2014, l’Anses lance la première étude nationale sur ce sujet. Cette vaste collecte de données est financée par les ministères en charge de l’écologie, de la santé et de l’agriculture, dans le cadre du plan Ecophyto. L’Observatoire des résidus de pesticides (ORP) de l’Anses est chargé de recueillir des données sur votre utilisation des produits destinés à éliminer les nuisibles (insectes, acariens, rongeurs, poux, mauvaises herbes, etc.) ou à traiter les plantes (insectes, champignons, maladies). Les produits concernés par l’étude sont tous ceux que vous pouvez utiliser à l’intérieur ou autour de votre habitation, y compris ceux que vous appliquez sur vos animaux de compagnie.

 

background: white;">Les résultats de ces travaux sont essentiels pour estimer l’exposition de la population française aux pesticides. Ils viendront compléter les études déjà existantes sur les expositions via l’alimentation et celles liées aux utilisations professionnelles de ces produits. Les informations issues de cette étude sont fondamentales pour définir les priorités de santé publique, et votre participation permettra de nourrir les recherches scientifiques dans un domaine encore peu connu.

 

Qui ? 1 500 foyers, tirés au sort.

 

Où ? 150 communes choisies aléatoirement sur l’ensemble du territoire métropolitain

 

Quand ? L’étude Pesti’home débute le 3 juillet 2014 et se poursuivra jusqu’en octobre 2014

 

Comment ? Si votre foyer a été tiré au sort, vous recevrez un courrier de l’Anses vous invitant à participer à cette étude scientifique. Dans ce cas, vous serez contacté par un chargé d’enquête de la société GfK-ISL, mandatée par l’Anses.

Si vous acceptez de participer, l’enquêteur recensera avec vous, les produits entrant dans le champ de l’étude et qui sont utilisés à votre domicile, ainsi que la manière dont vous les utilisez. Votre participation est volontaire.

Toutes les données collectées seront strictement confidentielles. La participation du plus grand nombre à cette étude est très précieuse. Elle permettra de garantir la qualité scientifique de l’étude. L’enquêteur dressera avec vous l’inventaire des produits utilisés au cours de l’année précédant l’enquête. En voici quelques exemples :

 

  • Les produits utilisés pour lutter contre tous types de nuisibles (insectes volants, rampants, rongeurs, parasites du bois, acariens, puces, tiques, poux...)
  • Les produits utilisés contre les maladies de vos plantes d’intérieur et d’extérieur
  • Les produits utilisés pour traiter votre jardin, potager, balcon ou terrasse, cour ou piscine contre les mauvaises herbes, les mousses, les lichens, les champignons
  • Les répulsifs corporels comme les anti-moustiques ou ceux appliqués sur les textiles

 

Il est important de signaler en revanche que les désinfectants ne sont pas concernés par cette étude.

Quels sont vos droits ?

L’enquête a en effet été déclarée à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) ce qui garantit le respect de votre anonymat et l’utilisation de vos réponses seulement à des fins statistiques et scientifiques, en aucun cas commerciales.

Nous rappelons que votre participation à cette étude repose entièrement sur le volontariat. Vous pouvez  refuser de contribuer à  la collecte de données dans le cas où votre foyer aurait été tiré au sort. En outre, il vous est entièrement possible de vous rétracter à tout moment de l’étude, sans dommage ni pénalité. Comme mentionné plus haut, la consultation, l’exploitation et l’utilisation de vos données personnelles seront menées par voie informatique. Tout sera codé et aucune donnée nominative n’apparaîtra, ni dans le dossier rendu à l’Anses par l’institut de sondage, ni dans le rapport final. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent pendant toute la durée de l’enquête. Vous pouvez exercer ces droits (retrait, accès et rectification, opposition au traitement des données) et obtenir la communication des informations vous concernant à tout moment à l’adresse suivante :

 

GfK ISL Division Institutionnel
40, rue Pasteur
CS 90 004
92156 SURESNES Cedex

 

 

Elisabeth Ruffinengo

Responsable Plaidoyer Santé et Environnement

Health and Environment Advocacy Officer

*********************************************

WECF France

Atelier Qualité de l'environnement intérieur ...

Publié le 10/09/2014 à 10:13 par clubecoparents

En partenariat avec la Mutualité Française PACA, nous réaliserons les ateliers "comment créer un environnement intérieur sain".

d'autres ateliers devraient être proposés à Nice : les dates restent à confirmer.

 

 

Avignon

42 cours Jean Jaurès 84000 Avignon

Contact : Catherine BELLOCCHI - Tél. 04 90 14 47 22
catherine.bellocchi@pacamutualite.fr

09/10/14

14h-16h

Toulon

immeuble le jean leblanc, 26 rue rameau 83000 toulon

Contact : Cyril AMIC - Tél. 04 94 91 95 97
cyril.amic@pacamutualite.fr

05/11/14

9h30-11h30

Meyreuil

Europarc Sainte-Victoire Bât. 5 13590Meyreuil

Contact : Fabrice BOUZON - Tél. 04 13 10 22 90
fabrice.bouzon@pacamutualite.fr

14/11/14

14h00-16h00

ATELIER PRODUITS D'ENTRETIEN ET QUALITE DE L'AIR INTERIEUR

Publié le 10/09/2014 à 10:12 par clubecoparents Tags : air
ATELIER PRODUITS D'ENTRETIEN ET QUALITE DE L'AIR INTERIEUR

Notre prochain atelier : "produits d'entretien et qualité de l'air intérieur" à Pertuis

ATELIER NESTING A PERTUIS

Publié le 10/09/2014 à 09:37 par clubecoparents
ATELIER NESTING A PERTUIS

Notre prochain atelier "Comment créer un environnement intérieur sain ?" :

Coût de la pollution de l’air intérieur : une étude

Publié le 10/09/2014 à 09:36 par clubecoparents Tags : png google background france société travail cadre nature air solidarité

La qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments constitue une préoccupation de santé publique en France et dans de nombreux pays. En effet, l’environnement intérieur offre une grande diversité de situations d’exposition à de nombreux agents physiques et contaminants chimiques ou microbiologiques, dont les conséquences sur la santé sont variables. De nombreux travaux d’évaluation des risques sanitaires, de recherche ou des campagnes de mesures sont ou ont été réalisés en France en vue de renforcer les mesures de prévention et de protection des populations. Parallèlement, une étude exploratoire du coût socio-économique de la pollution de l’air intérieur a été initiée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI) et Pierre Kopp, Professeur d’économie de l’université Sorbonne Panthéon I. Les travaux menés ont conduit au développement d’une méthode exploratoire visant à quantifier les conséquences économiques de l’impact de certains polluants de l’air intérieur sur la santé de la population en France. Cette première étude, plus illustrative que quantitative compte tenu des hypothèses retenues et des limites identifiées, établit à environ 19 milliards d’euros pour une année, le coût de la pollution de l’air intérieur.

 

 

 

La qualité de l’air intérieur constitue une préoccupation de santé publique en France et dans de nombreux pays. En effet, chaque individu passe près de 90% de son temps, en climat tempéré, dans des environnements intérieurs.

 

L’environnement intérieur offre une grande diversité de situations d’exposition à de nombreux agents physiques et contaminants chimiques ou microbiologiques. Les conséquences de ces expositions sur la santé sont très variables selon la nature des polluants, l’intensité et la durée des expositions. Leur survenue dépend aussi d’autres facteurs tels que les déterminants génétiques, les facteurs socio-économiques et d’autres paramètres environnementaux.

 

Pour faire face à cet enjeu sanitaire et renforcer les mesures de prévention et de protection des populations, de nombreux travaux d’évaluation des risques sanitaires, de recherche ou des campagnes de mesures ont été régulièrement menés en France.

 

Afin de tenter d’apprécier les conséquences de cette pollution pour la collectivité, une étude exploratoire visant à tester la méthode d’évaluation du coût socio-économique de la pollution de l’air intérieur a par ailleurs été initiée dans le cadre d’un projet porté par l’Anses, I’OQAI, et Pierre Kopp, Professeur d’économie de l’université Sorbonne Panthéon I.Les travaux menés proposent une méthode visant à chiffrer les conséquences économiques de l’impact d’une partie des polluants de l’air intérieur sur la santé de la population en France, pour une année donnée.

 

 

 

Apporter un éclairage socio-économique sur un problème de santé publique

 

Au-delà des aspects sanitaires, cette étude permet d’apporter un éclairage socio-économique sur un problème de santé publique, information utile pour l’orientation des mesures de prévention.

 

On considère comme polluant de l’air intérieur tout polluant présent dans l’air des environnements intérieurs indépendamment de sa source, qu’elle soit spécifique à cet environnement et ses occupants (chauffage, cuisson, mobilier, produits d’entretien, etc.), ou bien extérieure à celui-ci comme la pollution atmosphérique extérieure par exemple.

 

Pour cette étude, six polluants ont été retenus : le benzène, le radon, le trichloréthylène, le monoxyde de carbone, les particules et la fumée de tabac environnementale.Le choix de ces polluants s’appuie sur la disponibilité de données concernant d’une part l’exposition de la population dans les logements français et extrapolées aux autres types d’environnements intérieurs (données de l’OQAI), et d’autre part l’existence d’une relation dose-réponse ou de données de santé publiées, en lien avec les expertises sur les valeurs guides de qualité d’air intérieur (VGAI) réalisées par l’Anses.

 

Dans cette étude, les conséquences économiques de la pollution de l’air intérieur pour la société correspondent aux coûts de l’impact sanitaire généré par les polluants retenus (coût estimé des décès prématurés, coût estimé de la prise en charge des soins, coût estimé des pertes de production, etc.).

 

 

 

Résultats et perspectives d’approfondissement

 

Selon la méthode exploratoire développée, le coût pour la collectivité serait de l’ordre de19 milliards d’Euros pour une année. Même si les résultats ont un caractère plus illustratif que définitif du fait des hypothèses et des limites identifiées, il en ressort que les coûts associés à l’impact sanitaire de l’exposition aux particules représentent une part prépondérante du coût global. Les coûts engendrés par les effets sanitaires de certains polluants étant également pris en compte pour les études en lien avec la pollution de l’air extérieur, les estimations de coûts concernant l’air intérieur et l’air extérieur ne peuvent s’additionner.

 

L’approfondissement de ces travaux nécessitera notamment la prise en compte d’autres polluants communément présents dans les environnements intérieurs comme par exemple le formaldéhyde et les moisissures, ainsi que les éventuels effets sur la santé de co-expositions de la population aux différents polluants de l’air intérieur. L’approfondissement de ces travaux passe également par une analyse de la sensibilité de certaines hypothèses de calcul.

 

Enfin, la comparaison avec d’autres méthodes de calcul socio-économique devrait permettre d’affiner la robustesse des résultats obtenus et d’évaluer la possibilité d’appliquer une telle méthode à d’autres sujets.

 

En savoir plus

 

 

Elisabeth Ruffinengo

 

Responsable Plaidoyer Santé et Environnement

 

Health and Environment Advocacy Officer

 

*********************************************

 

WECF France

Cité de la Solidarité Internationale
13 Avenue Emile Zola
74100 Annemasse

Autisme et pesticides

Publié le 27/06/2014 à 11:37 par clubecoparents Tags : nature article

un article intéressant à lire ... http://www.univers-nature.com/actualite/autisme-et-pesticides-une-nouvelle-etude-confirme-le-lien-66141.html

article d'avril 2014

Publié le 16/06/2014 à 14:42 par clubecoparents Tags : vie bonne enfants background france article société travail annonce cadre carte solidarité

Ségolène ROYAL préside le Conseil national de la transition écologique et présente la stratégie nationale contreles perturbateurs endocriniens

29 avril 2014 -Prévention des risques

Ségolène ROYAL, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a réuni aujourd’hui le Conseil national de la transition écologique, instance consultative en matière de transition écologique et de développement durable.

La ministre a présenté la stratégie nationale contre les perturbateurs endocriniens, qui a pour objectif de réduire l’exposition de la population et de l’environnement à ces substanceset sur laquelle le conseil a émis un avis favorable à l’unanimité (avec 4 abstentions).

À l’occasion de cette présentation, Ségolène ROYAL a annoncé trois décisions concrètes :

- Éliminer le bisphénol A des tickets de caisse
suite de l’action déjà engagée par la France : envoi d’une demande à l’ECHA sur ce sujet, demande de classification du BPA comme reprotoxique 1B (proposée en juillet 2013,avis unanime du Comité d’Evaluation des Risques (RAC) de l’Agence européenne des produits chimiques pour ce classement en mars 2014)

Sans attendre l’issue de cette démarche que la France va entamer au niveau européen pour demander la substitution du bisphénol A dans les « tickets thermiques » (qui désignent notamment les tickets de caisse et les reçus de carte bancaire) et qui devrait déboucher à la fin 2015, Ségolène ROYAL souhaite que les entreprises de distribution et grande distribution ainsi que les banques puissent s'engager de façon volontaire dans la suppression du bisphénol A dans leurs tickets, à l'instar de la démarche menée par certains distributeurs précurseurs.

- Dans les jouets, cibler les contrôles sur les phtalates et accélérer la substitution du bisphénol A
cela ne va pas aussi loin que la demande de WECF d’interdiction des PE dans les jouets comme une catégorie à part entière comme les CMR, maisc’est déjà positif - nous avions demandé clairement + de contrôles sur les jouets(les phtalates principalement le DEHP sont déjà les substances ciblées par les contrôles).Mener des analyses sur la présence de BPA dans les jouets permettra d’avoir des données, actuellement manquantes et également demandées par les associations.

Pour renforcer la protection de la santé des enfants, proposition est faite de cibler les contrôles sur les phtalates dans les jouets, en particulier les jouets importés.
Concernant le bisphénol A, des analyses seront réalisées dans des jouets mis sur le marché français. Il est prévu que la France propose à l'Union européenne de revoir la directive jouets pour substituer totalement le BPA des jouets
Déjà l’an dernier, 7 000 contrôles documentaires ou prélèvements sur les produits chimiques en général ont été menés, dont 800 prélèvements sur des jouets, notamment des jouets importés.


- Annonce des 5 substances qui seront expertisées en 2014
en conformité avec le contenu SNPE : 3 des 6 substances sont présentes dans les jouets

Concernant les substances qui seront expertisées dès 2014, Ségolène ROYAL a demandé à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) de travailler sur 5 substances suspectées d'être perturbateurs endocriniens.
Il s’agit :
- du methylparabène, présent dans des produits cosmétiques et produits d'hygiène ;
le Danemark a interdit le butyl et le propylparaben pour sa part.
- de l'acide orthoborique, présent dans les jouets, les adhésifs et lubrifiants (plusieurs dizaines de milliers de tonnes par an sont utilisées dans l'Union européenne) ;
- du BHA, utilisé notamment dans les produits cosmétiques et les médicaments ;
- du DINCH et du DEHTP, substances utilisées pour fabriquer des plastiques dans des produits de consommation courante (jouets, articles de puériculture, etc.).

Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens : cinq axes

1. soutenir la recherchepour mieux connaître les perturbateurs endocriniens et leurs effets sur la santé et l’environnement, notamment en finançant des programmes de recherche et en mettant en place une plateforme public-privé qui permettra de réduire les délais des tests sur les substances chimiques ;
2. développer l’innovation dans l’industrie, en stimulant la mise en œuvre de produits de substitution innovants et
non toxiques;
3. renforcer l’expertise et lancer dès cette année l’analyse d’au moins huit substances chimiques par an suspectées d’être des perturbateurs endocriniens ;
va + loin que 5, rythme accéléré
4. porter ce sujet majeur de santé publique au niveau européenet faire de la France un pays moteur de la protection de la santé et l’environnement en Europe ;

5. améliorer l’information des citoyens, dans leur vie quotidienne comme sur les lieux de travail.

Cette stratégie, qui était l’un des engagements de la Conférence environnementale de 2012, va être publiée dans les tout prochains jours. Elle sera prise en compte dans le prochain Plan national santé-environnement en cours d’élaboration avec Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé.


La réunion du Conseil national de la transition écologique organisée ce jour a également permis de faire un point d'avancement sur la mise en œuvre des feuilles de route pour la transition écologique, dont le tableau de bord actualisé sera rendu public très prochainement. Dans ce cadre, il a auditionné la présidente du Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie, sur la définition des priorités nationales de formation dans les filières principalement concernées par la transition écologique.

Ségolène ROYAL a exposé ses orientations pour la prochaine Conférence environnementale qui se tiendra en octobre 2014 et qui devrait comporter trois tables rondes : croissance verte, transports et mobilités durables, mobilisation des pouvoirs publics et de la société civile française dans la perspective de la conférence Paris Climat 2015 (COP 21).

La ministre a tenu à réaffirmer aux membres du Conseil national de la transition écologique son attachement au dialogue environnemental, indispensable pour mobiliser la société et accélérer la transition écologique de notre modèle économique et social. Elle a rappelé que seule une mutation écologique, économique et sociale peut répondre aux urgences immédiates et aux exigences de long terme de notre société, et qu’elle ne pourra se faire que par des politiques publiques volontaristes et une implication forte de tous.
Parmi les 4 priorités du plan d’action immédiat du MEDDE, le 3ème est : « l’articulation santé-environnement avec la prévention des risques. » - voir le discours prononcé (ci-dessous)


Pour en savoir plus, lire en pièce jointe :
- une note de présentation de la stratégie nationale contre les perturbateurs endocriniens et des trois décisions annoncées par la ministre : la note de présentation (PDF - 99 Ko)
- le discours prononcé par la ministre en ouverture de la réunion du Conseil national de la transition écologique : le discours (PDF - 177 Ko)
- la stratégie nationale contre les perturbateurs endocriniens : la stratégie nationale (PDF - 184 Ko)

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 134 Ko)

 

Elisabeth Ruffinengo

Responsable Plaidoyer Santé et Environnement

Health and Environment Advocacy Officer

*********************************************

WECF France

Cité de la Solidarité Internationale
13 Avenue Emile Zola
74100 Annemasse

le vin et les phtalates

Publié le 16/06/2014 à 14:41 par clubecoparents

http://rue89bordeaux.com/2014/05/80-vins-pollues-phtalates/


DERNIERS ARTICLES :
Témoignages
Bonjour à tous ! Jeudi 25 septembre, l'association Espace Nouvelles Solidarités a organiser dans ses locaux, en partenariat avec l'association ECOFORMATION84 , un atelie
Objet : "J'embellis mes cheveux au naturel"
... en librairie le 19 septembre 2014   J’ai le plaisir de vous annoncer la parution de J'embellis mes cheveux au naturelde Sylvie Hampikian et Alexandra Perrogon le 19 s
Pesti’home
Pesti’home, l’étude sur les utilisations domestiques des pesticides Le mot « pesticide » - de l’anglais « pest », « ravageurs » - désigne les substances et les préparatio
Atelier Qualité de l'environnement intérieur ...
En partenariat avec la Mutualité Française PACA, nous réaliserons les ateliers "comment créer un environnement intérieur sain". d'autres ateliers devraient être proposés
ATELIER PRODUITS D'ENTRETIEN ET QUALITE DE L'AIR INTERIEUR
Notre prochain atelier : "produits d'entretien et qualité de l'air intérieur" à Pertuis
forum